Qu’est-ce que le plan de marketing opérationnel ?

Actuellement, il est devenu possible de solliciter des fonds auprès des plateformes de financement. Le crowdfunding est l’un des moyens qui permettent à de nombreuses organisations ou entreprises de trouver le moyen de financer leurs projets. Ceci peut prendre différentes formes. Si vous êtes à la recherche d’autres financements à part les bancaires, le financement participatif est idéal pour vous.

Qu’est-ce que le crowdfunding ou le financement participatif ?

Le crowdfunding ou le financement participatif est le type d’investissement permettant de financer les projets de développement, de reprise ou de création d’activité. Généralement, il s’agit d’un moyen utile pour compléter les autres outils de financement comme les micro-crédits, les emprunts bancaires, les prêts d’honneur, etc. Ceci permet de bénéficier des fonds auprès d’un large public et de solliciter le soutien d’une communauté autour de soi. Selon le FPF (Financement participatif France), le crowdfunding est un dispositif de collecte de fonds opéré à partir d’une plateforme internet, il permet de choisir un financement directement, et de manière traçable des projets identifiés.

Les différents types de financement participatif

Le financement participatif existe en 3 différents types : le prêt, le don et l’investissement. Le prêt consiste à avancer de l’argent qui doit être remboursé selon un échéancier qui est défini lors du prêt. Ceci peut être avec ou sans intérêts, mais considérer comme une dette. Le risque de ce type de transaction est la possibilité de perte partielle ou totale de l’argent investi, si le projet échoue. Le don consiste à donner de l’argent pour soutenir un projet, cela sans attendre de contrepartie financière. L’avantage de cette forme de crowdfunding est l’absence de contrepartie. Concernant l’investissement, l’épargnant met une caution sur le projet. En retour, il doit recevoir des titres financiers comme des obligations convertibles ou à taux, des actions, etc. Avec ceci, le porteur du projet bénéficie des conseils et de l’accompagnement venant de l’investisseur.

Le fonctionnement du financement participatif             

Lors d’une opération de crowdfunding, les deux parties doivent être mises en présence. Il y a le porteur d’un projet qui ne possède pas les fonds indispensables pour le mettre en œuvre. Il y a aussi l’investisseur qui place un capital dans le projet auquel il croit. Le particulier investisseur doit se connecter à une plateforme de financement participatif. La plateforme doit sélectionner les projets à partir de plusieurs critères. Avant le financement, l’investisseur doit vérifier le statut de la plateforme s’il est bien conforme à son sujet. Il doit aussi assurer que les fonds collectés seront bien attribués au projet sélectionné. De plus, il doit se renseigner sur les modalités de rachat ou de sortie du placement.

Comment définir le coût d’une opération marketing ?
Marketing opérationnel : comment définir sa cible ?